Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quoi de neuf ?

Bonne et heureuse année 2009 ;)

 

Le fond de ce blog et la bannière sont des illustrations de Sophie Griotto.

Actuellement

Il y a  personne(s) sur ce blog !

BlaBla

Livre de chevet :


"Hésitation" de Stephenie Meyer

(tome 3 de la sage "Fascination")


Musiques que j'écoute :

"Single laidies" - Beyoncé
"Nature of the crime" - Sophie Delila

Catégories

Liens

8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 08:26

     Je précise qu'il s'agit d'un cri de désespoir... Nous n'avons toujours pas de bonnes nouvelles pour l'appartement... Voilà ce qui s'est passé hier.

 

     Le commercial nous a dit hier que c'était sûr qu'on aurait le papier d'appel des fonds aujourd'hui. Il nous a donc dit de voir avec la banque pour débloquer le dernier chèque pour qu'on puisse lui apporter. Sauf que l'appartement n'est pas habitable. Clark a donc été jeter un coup d'oeil pour savoir ce que signifiait "pas habitable"... Eh bien, ça veut dire que depuis une semaine ils ont quasiment rien fait dedans. Non seulement il n'est pas habitable mais on ne peut même pas entreposer nos meubles à l'intérieur. Et bien entendu, le commercial veut quand même le dernier chèque (mais il est hors de questions qu'on lui donne !).

     Hier soir, on a été voir une personne d'UFC Que Choisir. Elle avait peur que le promoteur soit en train de faire faillite mais ça n'a pas l'air d'être le cas car elle a fait quelques recherches. Par contre, ils ont un chiffre d'affaires de seulement 49 000 euros (ce qui est ridicule par rapport au prix de notre appart...). Donc c'est un peu bizarre. Pour elle, le promoteur ne paie pas les ouvriers. Du coup, ils ne viennent plus travailler sur ce chantier. Comme elle nous disait, "Regardez comment on vous traite, vous, clients. Alors imaginez comment ils traitent leurs ouvriers"...

     Elle nous a conseillé de faire une mise en demeure à envoyer en recommandé et en lettre simple (car on avait envoyé un premier recommandé il y a 2-3 semaines au promoteur et ils ne sont même pas allés le chercher...) en exigeant que les travaux dans notre appartement soient terminés dans 8 jours et qu'ils nous expliquent les causes du le retard. Si, au bout de 15 jours, il n'y a aucun résultat, l'étape d'après sera le tribunal de Grande Instance. Honnêtement, cette étape me fait peur. J'ai pas trop envie d'en arriver là mais c'est possible qu'on ait pas le choix. La personne qui nous a reçus nous a dit que pour elle, on avait raison, on était dans notre droit et que le promoteur était un escroc (ça, c'est le moins qu'on puisse dire !). Donc on pourrait gagner si on doit aller au tribunal.

     Je suis ressortie avec le moral à zéro. D'autant plus qu'elle nous a fait comprendre que notre appart ne sera peut-être jamais terminé. J'ai l'impression qu'on est tombé dans une sacrée arnaque alors qu'on ne s'est pas lancé dans ce projet les yeux fermés. On a essayé d'être les plus vigilants possibles.

     Sinon, on déménage aujourd'hui et demain. Ce soir, on dort chez des amis et on met nos meubles au garde-meuble. Ce "pré-déménagement" va être un peu galère. En général quand on déménage, c'est pour aller dans une plus belle ou plus grande maison (ou appart). Nous non.

     Ca m'énerve parce que j'ai du mal à positiver. C'est peut-être la fatigue (ça fait 3 nuits que je dors quasiment pas). Mais il faut pas que je perde espoir. Il faut continuer à se battre !! De toute façon, tout se réglera un jour. Il faut que j'arrive à m'en persuader.



Illustration d'Olivier Blanc

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 15:46

     Je suis désolée mais ces derniers temps, mes sujets de conversation ne sont pas très variés : soit je parle des problèmes d'appart, soit je parle de Twilight/Fascination. Et le pire, c'est que je vais continuer aujourd'hui dans un de ces sujets... Enfin ce ne sera pas très long...

 

     On a décidé qu'on paierait un garde-meuble pour mettre la plus grosse partie de nos meubles (on mettra le reste chez nos amis). C'est peut-être ridicule de payer vu que tout le monde nous propose de mettre 3/4 cartons chez eux mais ce sera plus simple à gérer pour nous. Et vu le temps qu'il fait (neige et verglas), j'ai pas trop envie qu'on fasse des kilomètres avec un camion... (enfin avec un peu de chances, il fera un meilleur temps jeudi mais autant ne pas prendre de risques).

 

     Sinon pas trop de news de l'appart. Le commercial est injoignable. Clark va essayer de l'appeler aujourd'hui (il doit connaître son numéro par coeur !). Il va aussi réessayer d'appeler le siège social pour parler au supérieur de ce crétin de commercial (normalement, il doit être là ce matin d'après ce qu'on a dit à Clark hier).

     J'en ai toujours un peu marre. Je suis stressée car je sais pas exactement comment ça va se passer. Le temps me stresse aussi car j'en ai marre d'être à deux doigts de tomber à chacun de mes pas. Et il y a aussi le mariage car les parents de Clark nous ont appelé dimanche soir parce qu'ils se sont aperçus :
1. qu'ils s'étaient plantés dans une adresse donc une personne n'a jamais reçu son faire-part (et pour une fois, je n'ai pas mis notre adresse derrière l'enveloppe). Bien sûr, ils aimeraient bien qu'on leur renvoit un faire-part (les faire-part sont dans les cartons, on a de gros problèmes de logement, de déménagement et cie et on y peut rien si leur seul boulot était de noter correctement les adresses des gens et qu'ils n'ont pas été fichu de le faire).
2. qu'ils avaient oublié d'inviter une personne. En fait, le père de Clark a exigé fin août qu'on invite 8 personnes pour lui (Clark n'en connaît que 2 sur les 8). On a donc dit ok pour les 2 au repas mais les 6 autres, ce sera au vin d'honneur (on était déjà bien gentil). Et là, il vient de se rendre compte qu'il avait invité son parrain et la fille de son parrain mais pas le fils. Comme c'est dommage...

     On a décidé avec Clark qu'on mettait tout ce qui concerne le mariage de côté. Faut être sacrément égoïste pour embêter son fils avec des histoires aussi débiles. Surtout quand on voit ce qu'on traverse en ce moment. Comme quoi, ça a beau bien s'être passé à Noël, mes beaux-parents n'ont malheureusement pas changé...

     Allez, on respire et tout ira bien !!


Illustration de Sophie Griotto

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 15:44
     C'est pas la grande forme. Cette histoire de déménagement me prend la tête. On passe notre temps à réfléchir à tout ça. En même temps, on n'a pas beaucoup de temps pour s'organiser vu qu'on rend notre appartement samedi prochain...

     Pour le moment, voici ce qu'on a prévu pour la semaine prochaine :
- si mardi on n'a pas le papier, c'est sûr qu'on n'emménagera pas dans notre nouvel appartement vendredi prochain donc il faut s'organiser pour avoir un deuxième camion plus tard étant donné qu'on aura deux déménagements à faire (un premier de notre appartement actuel à autre part et un deuxième d'autre part à notre futur appartement).
- mercredi soir, on voit des personnes de UFC-Que choisir avec notre contrat et autres papiers pour connaître nos droits par rapport à cette histoire.
- si on n'a pas notre appartement vendredi prochain, on mettra, jeudi, une partie de nos meubles et cartons chez des amis (enfin dans leur garage) et vendredi soir ou samedi, on mettra l'autre partie dans le garage de Pouletlanon (sachant qu'on a un camion jeudi mais pas vendredi ni samedi).
- et on ira dormir chez les amis chez qui on mettra la première partie de nos affaires.

     Ce qui est bien, c'est que nos amis et Pouletlanon ont immédiatement proposé leur aide. Ca nous touche beaucoup qu'on puisse compter sur eux.

     Au final, tout est à peu près réglé (enfin dans nos têtes...). On a essayé de penser à tout (même si on sait très bien que ce serait bizarre que tout se produise comme on l'a imaginé). Du coup, je sais pas trop pourquoi je n'ai pas le moral. Peut-être la retombée.


Illustration de Blandine Lelarge

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 15:39
     Bon bah voilà, tout est dans le titre. Le commercial à qui nous avons à faire et qu'on a été voir ce matin est incapable de nous donner une date de livraison et il reste beaucoup trop de choses à faire dans notre appartement et dans l'immeuble en général pour qu'on ait, la semaine prochaine, le foutu papier dont on a besoin. Il a été nul. Comme d'hab. Il n'y a aucune différence entre s'adresser à lui ou à un mur.

     J'ai donc passé l'après-midi :
- à essayer de contacter le siège social pour m'énerver. Bien évidemment, il n'y avait personne.
- à envoyer des mails à UFC-Que Choisir.
- à éplucher le contrat pour voir pourquoi le commercial pense qu'il est encore dans les temps (c'est qu'il m'a dit quand j'ai abordé le sujet "pénalités de retard"). J'ai scanné les parties importantes à mon père et il pense comme moi : normalement, il n'y a aucune raison qu'on n'ait pas des indemnités de retards.

     On commence aussi à voir comment on fera dans une semaine. Où mettre nos meubles, où dormir, etc. Voir si c'est pas possible de rester encore un peu de temps dans notre logement actuel (j'ai du mal à penser que ça pourrait marcher mais qui ne tente rien n'a rien). C'est horrible cette situation. J'essaie de me calmer mais j'ai cru que j'allais l'étrangler ce matin. Je me suis énervée, j'ai crié mais rien : le commercial s'en moque royalement. C'est pas son problème. Et pourtant, j'ai dit 10 millions de fois que nous étions clients et qu'il était inadmissible qu'on soit traités de la sorte. Il s'en fout.

     J'essaie de me battre au maximum mais ça va pas du tout quand même. Ca me stresse. J'ai pas trop envie d'aller dormir dans un hôtel. Non seulement, j'aime pas ça (mais dans notre situation actuelle, on s'en fout que j'aime bien ou pas...) et en plus, ça va nous coûter les yeux de la tête. Ca va déjà être dur (mais on fera tout notre possible) pour toucher les pénalités de retard mais alors se faire rembourser tous les frais que ça va nous coûter, j'imagine même pas.

     Voilà comment commence notre année 2009. Génial.



Illustration de Charlie

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 15:31
     Cette journée a commencé par le verglas. Une horreur !! Bon je vais pas faire celle qui ne s'y attendais pas non plus : j'ai vu la météo ce matin et ils disaient bien qu'on était en alerte orange... Mais quand même ! Je pensais pas que ce serait à ce point-là. Actuellement, je vais travailler à pieds. J'en ai pour 10 minutes (de ma porte à celle de mon bureau : c'est cool mais ce sera bientôt plus comme ça !). Ce matin, j'ai mis 25 minutes. C'était horrible tellement ça glissait. J'ai failli me casser la figure une bonne dizaine de fois. Les voitures roulaient à 2 km/h et glissaient car elles n'arrivaient pas à s'arrêter aux stops et cédez le passage. J'ai même vu une voiture glisser plusieurs fois avant de se prendre un trottoir...

     Ca a continué par des (mauvaises) nouvelles de l'appart. Non on a pas eu le papier aujourd'hui. Peut-être demain. Mais une chose est sûre, on ne déménagera pas vendredi. Rien que d'y repenser, j'ai une grosse boule au ventre. Actuellement, rien ne nous garantit qu'on aura un logement le 10 janvier. J'ai l'impression que le cauchemar d'avant les vacances recommence. Ce débile (pour rester polie) de commercial a encore dit aujourd'hui que c'était sûr qu'on aurait le papier demain. Sauf que c'est ce qu'il a aussi dit hier.

     C'est Clark qui a été le voir puisque je ne suis plus en vacances. Sauf qu'on va dire que Clark est un peu plus patient que moi.  Il lui a dit ce qu'il fallait dire mais je le connais, je sais qu'il a été un peu trop calme. Alors que ce mec est vraiment nul de chez nul. Il nous traite comme je-ne-sais-quoi. Je ne vois pas pourquoi il faudrait le ménager ou un truc du genre.

     Je voulais aller voir le commercial ce soir pour m'énerver mais vu que le temps ne s'est pas arrangé (c'est même l'inverse car il y a eu des pluies verglaçantes puis il a neigé dessus...), il était hors de questions de prendre la voiture. J'irai demain. Et ça m'énerve. Car pour moi les vacances sont terminées. Et il faut que je m'occupe de l'appartement, du lieu pour le réveillon (car on a toujours rien), etc. Ras-le-bol.

     En plus de tout ça (enfin, c'est plutôt une conséquence), je me suis prise la tête avec Clark et Pouletlanon. Le premier car je lui ai reproché d'être trop mou et ça me gonfle de devoir m'occuper de tout (bon, pour être un minimum objective, je ne m'occupe pas de tout non plus mais il pourrait en faire un peu plus de lui-même car il est en vacances). Le deuxième car il m'interrompt quand je parle et ça l'a énervé que je fasse une remarque à ce sujet. Ok, c'est peut-être dur d'en caser une quand je parle mais j'aime pas qu'on m'interrompe (comme tout le monde je crois). Enfin je vais pas revenir dessus car on s'est assez pris la tête. D'un côté (en ce qui les concerne), ce serait sympa d'être plus patient avec moi car ça va pas. Et d'un autre côté (en ce qui me concerne), je devrais garder mon énervement pour demain quand je verrai le commercial.



Illustration de Hélène Métivet

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 14:57
     Eh bien oui, quand on a fait l'état des lieux hier soir, notre appartement n'était pas terminé. La moquette n'était pas posée dans les chambres, il manquait la dernière couche sur le parquet, les poignées n'étaient pas mises sur les portes (y compris sur la porte d'entrée... C'est peut-être pour ça qu'ils pouvaient pas nous donner nos clés...), il n'y avait pas la porte de la salle à manger, les étagères n'étaient pas mises dans les placards, la poignée de la fenêtre de la cuisine était montée à l'envers, il manquait une porte de placard dans l'entrée, etc. Rien que ça !

     J'ai pas pu m'empêcher de dire au commercial "ah oui, je comprends pourquoi vous ne pouvez pas nous donner nos clés : il manque combien de mois de travail là ???". Il a dit qu'il ne restait pas grand chose et qu'en 2 jours c'était fini. Sauf que, comme je lui ai répondu, tous les ouvriers ne seront pas sur notre appartement !! Il y en a 39 autres à terminer.

     A part cette (grosse) déception, le commercial a été charmant. Comme il aurait dû être samedi dernier. Compréhensif, à l'écoute. Et ce qui m'a bien faite marrer c'est qu'il a dit "vous savez, je n'ai aucun intérêt à ce qu'il y ait du retard". D'un ton un peu agressif je lui ai dit qu'on en avait parfaitement conscience. Honnêtement, c'est le seul truc auquel je me raccroche ! Ca m'apaise presque de me dire ça.

     Concrètement, en ce qui concerne la livraison de notre appart, ce sera avant le 9 janvier (on ne sera donc pas à la rue). Par contre, ce n'est pas sûr du tout que ce soit avant le 2 janvier (date à laquelle on devait déménager). Il nous a demandé ces dates-là et combien on perdrait de sous si on ne déménageait pas le 2 janvier. Il a noté tout ça. Non seulement il s'organise pour faire un planning des apparts à finir en premier mais en plus, comme dit mon père, il commence à penser pénalités de retard. On s'est un peu renseigné et ce serait de 77 euros par jour de retard hors jours fériés et week-ends.

     Conclusion : d'un côté, je suis rassurée car on aura un logement le 10 janvier. D'un autre côté, ça fait mal de voir un appart en chantier comme ça alors qu'on aurait dû avoir les clés hier soir...

     Maintenant on souffle un peu et on pense à Noël !



Illustration de Sophie Griotto

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 14:42

     Pas grand chose de nouveau à propos de l'appart (épisodes précédents : Mauvaise nouvelle... et Malheureusement, je n'ai pas rêvé). On a eu une fausse joie lundi soir car le commercial nous a dit qu'on devrait avoir l'appel de fonds mardi soir. On est jeudi matin et rien du tout.

     Bon on l'a quand même appelé hier pour savoir ce qu'il en était. Et ça risque d'être chaud pour avoir ce papier d'ici la fin de la semaine. Sauf que :

1. on a décalé le déménagement au 2 janvier : on avait pas trop le choix par rapport aux dates disponibles pour le pack Conforama.

2. la semaine prochaine, nous ne serons pas chez nous (oui on ne veut pas passer Noël rien que tous les deux à cause d'une saleté de papier). Donc galère si ils envoient le papier la semaine prochaine. Enfin, comme on compte les appeler tous les jours pour savoir ce qu'il en est, on leur dira éventuellement d'envoyer le papier chez nos parents pour l'avoir le plus tôt possible. Parce qu'avoir le papier, c'est bien. Mais il y a la banque derrière qui doit faire un virement sur notre compte. Et il nous faut aussi un chèque certifié de banque pour avoir les clés.

     Autrement dit, ce n'est pas sûr du tout qu'on déménagera le 2 janvier. On en saura peut-être davantage ce soir car on a l'état des lieux. Je sens que ça va être génial : on va nous montrer notre appartement, on sait qu'il est terminé mais on ne peut pas avoir les clés. Ca fait un peu "tu vois ça ? Ca te donne envie, hein ? Bah tu l'auras pas !".

     Bref, il ne faut pas que je m'énerve trop maintenant... Il faudra plutôt que je le fasse ce soir devant le commercial.



Illustration de Sophie Griotto

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 14:14
     Il n'est pas 8 heures et je suis particulièrement heureuse d'être debout (j'espère avoir mis assez d'ironie dans cette phrase). Je n'arrive plus à dormir à cause de cette histoire de déménagement qui me stresse. On a été voir le commercial hier après-midi (comme je vous disais ici) : non seulement il se sent pas impliqué dans cette affaire (il nous a quand même dit qu'à cause de ça il prenait pas de vacances. Nous à cause de ça, on va peut-être être sans logement) mais en plus, il est d'une mauvaise foi incroyable. L'avantage, c'est que j'ai pu passer mes nerfs sur lui (devant un tel comportement et une telle situation, c'était pas possible de rester zen).

     Il a dit (entre autres...) que les délais de livraison étaient quelque chose qu'ils mettaient 2 ans avant donc pas très fiable... Je me suis énervée en disant qu'on avait acheté notre appart en juin, il aurait fallu nous dire à ce moment-là qu'il y avait des retards dans les travaux (et pas attendre une semaine avant la livraison). Il a rien répondu (en même temps, en étant de mauvaise foi à la base, il n'avait aucun argument).

     Enfin bon, concrètement, il n'a aucune date d'emménagement à nous donner. Je pense quand même que le 9 janvier au soir on aura emménagé. De toutes manières, il n'a pas le choix car si nous sommes à la rue à ce moment-là, ce sera largement plus grave que ce qu'il se passe actuellement (et il y aurait de grosses répercutions pour lui, je pense que ça, il en a conscience).

     Vu que nous n'avons aucune date précise, on ne peut pas programmer notre déménagement (en croisant les doigts, d'ailleurs, pour qu'il reste des dates dispos pour le pack Confo...). Et malheureusement, si le déménagement se passe la 2e semaine de janvier (et il y a de grandes chances que ça se déroule à ce moment-là), nous serons seuls car personne n'est disponible pour nous aider (alors que nous avions du monde pour vendredi prochain qui était normalement la date de déménagement).

     J'ai l'impression qu'il s'agit d'un mauvais rêve. Malheureusement, c'est la réalité.



Illustration de Saeko Ozaki

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 14:12
     Reprenons depuis le début... On a acheté un appartement en juin. On l'a acheté sur plan et la livraison était prévue pour le dernier trimestre 2008 (assez large comme délai !). On a reçu le 18 novembre une convocation pour l'état des lieux et la remise des clés qui auraient lieu le 18 décembre (soit jeudi prochain).

     De notre côté, il y a 3 mois, on a donné notre préavis de notre appart actuel (on est en location). On doit donc le quitter le 10 janvier. On a donné cette date en se disant que ce serait largement bon par rapport au délai de la livraison de notre appart acheté. Donc le propriétaire a fait visiter l'appart qu'on loue et au final, des gens y emménagent le 11 janvier.

     On avait organisé tout notre déménagement le 19 décembre (vendredi prochain) et on a galéré pour trouver un pack déménagement Conforama à cette date-là (ce pack est super intéressant financièrement vu qu'on achète un frigo et une cuisinière là-bas : non seulement on a une remise sur ces achats mais en plus ils nous prêtent un camion pour déménager).

     Tout allait bien jusqu'à hier 15h30. Coup de téléphone du commercial. Ils ne peuvent pas livrer la semaine prochaine. Il manque des trucs. Donc l'entreprise de construction ne veut pas donner le papier au commercial disant que tout sera fini le 18 décembre. Donc le commercial ne peut pas nous donner ce papier. Donc on ne peut pas le donner à la banque pour avoir le dernier chèque. Et tant qu'on ne donne pas le dernier chèque au commercial, il ne peut pas nous donner les clés.

     Le commercial m'a demandé quand on devait rendre notre appart. Je lui ai dit le 10 janvier. Il me fait "Ah on pensait plutôt que les emménagements auraient dû avoir lieu entre le 10 et 15 janvier". J'ai pas pu m'empêcher de lui dire très très énervée qu'à partir du 10 janvier, on est à la rue en précisant que nous vivions actuellement dans les cartons étant donné que nous déménagions la semaine prochaine.

     Au final, on va le voir cet aprèm avec Clark. Je suis assez énervée : on ne prévient pas les gens une semaine avant. Je n'imagine même pas ceux qui ont acheté un appart dans le même immeuble que nous et qui doivent quitter leur logement actuel la semaine prochaine (car je pense qu'il doit y en avoir).

     Le pire, c'est que c'est pas sûr du tout qu'il y ait des pénalités de retard. Et le fait de changer la date du déménagement au dernier moment peut nous coûter assez cher car ça risque d'être très très galère pour le pack Confo. Enfin bref, c'est le flou total. Ca me gonfle.



Illustration de Saeko Ozaki

Partager cet article

Repost0